SEARCH
REGION: FRANCE
Entretien avec le responsable du développement durable du groupe

Comment devenir climatiquement neutre ?

Le premier rapport de développement durable de CHG-MERIDIAN a été publié en avril de cette année. L'entreprise y présente de manière transparente les mesures qu'elle a déjà prises et les objectifs ambitieux qu'elle s'est fixés pour l'avenir. L'un de ces objectifs est la neutralité climatique à partir de 2021. Matthias Steybe, Group Sustainability Officer (GSO) de CHG-MERIDIAN, explique dans une interview comment atteindre cet objectif et ce qui est nécessaire pour y parvenir.

M. Steybe, les questions liées au climat prennent de plus en plus d'importance - tout récemment, le président américain Joe Biden a demandé des objectifs climatiques plus ambitieux lors de son propre sommet sur le climat, et l'UE a également ajusté ses objectifs de manière significative en avril dernier. Que signifie cette évolution pour CHG-MERIDIAN ?

La question est en effet en tête de l'agenda des politiques et des entreprises, juste après COVID-19. Les entreprises ont reconnu la nécessité d'agir et se penchent activement sur leur contribution au développement durable - en partie, mais pas seulement, en raison des lois et des exigences de plus en plus strictes imposées par la politique. Le groupe CHG-MERIDIAN a fait de même et, dans ce contexte, a décidé d'adopter dès cette année un mode de fonctionnement neutre en carbone.

Vous avez mentionné les exigences politiques. Quelles sont les autres raisons qui ont motivé cette décision ?

Eh bien, tout d'abord, en tant qu'entreprise, nous avons une responsabilité envers nos parties prenantes, c'est-à-dire nos partenaires financiers, nos actionnaires, nos employés, nos clients et le grand public. Cela implique d'apporter une contribution positive en tant qu'entreprise et de ne pas faire des affaires au détriment des autres ou de l'environnement. C'est également le cas pour nombre de nos clients, qui sont confrontés à des problèmes identiques tout au long de leur chaîne d'approvisionnement. Dans ce contexte, nous sommes bien sûr également mis au défi dans notre rôle de fournisseur.

Group Sustainability Officer Matthias Steybe
Matthias Steybe has been Group Sustainability Officer (GSO) at the CHG-MERIDIAN Group since 2020.

Quelle est la position de l'entreprise CHG-MERIDIAN en matière de protection du climat ? Au tout début ?

Non, bien au contraire : nous avons déjà fait beaucoup pour réduire nos émissions de CO₂. Par exemple, CHG-MERIDIAN n'utilise que du courant vert dans toutes ses succursales de la région DACH et entretient depuis 2017 sa propre installation photovoltaïque sur le toit de notre siège social à Weingarten (Allemagne).

En outre, nous avons calculé pour la première fois en 2020 notre empreinte carbone d'entreprise (CCF) pour l'Allemagne, l'Autriche et la Suisse. Nous l'étendons maintenant et, dans une prochaine étape, nous calculons notre CCF à l'échelle du groupe afin de compenser définitivement toutes les émissions de CO₂ générées par nos activités commerciales à partir de 2021.

Que signifie concrètement l'empreinte carbone et d'où proviennent les émissions de partout résultant de vos activités commerciales ?

Il s'agit d'une question un peu plus complexe. Nous avons basé nos calculs sur le protocole des gaz à effet de serre, qui est une norme reconnue au niveau international. Selon celle-ci, l'empreinte CO₂, c'est-à-dire l'ensemble des émissions de CO₂, est divisée en trois classes : Scope 1, Scope 2 et Scope 3. Une distinction est faite, par exemple, entre les émissions directes du parc automobile ou du chauffage et les émissions indirectes résultant de l'achat de marchandises ou des déplacements professionnels. Outre les champs d'application 1 et 2, le groupe CHG-MERIDIAN prend en compte toutes les émissions liées à l'entreprise dans le champ d'application 3, c'est pourquoi nous appelons notre objectif de neutralité climatique " émissions de l'entreprise ".

Nous avons collecté et analysé les données correspondantes en collaboration avec un institut environnemental indépendant et les avons même fait vérifier par des experts externes reconnus.

How to become climate neutral | CHG-MERIDIAN

  

Dans le champ d'application 3, il existe des catégories d'émissions qui se rapportent à l'entreprise en général (par exemple, les déplacements des employés) ou aux produits (par exemple, l'utilisation de biens, d'installations et d'équipements loués). Dans la mesure où, dans la plupart des cas, le choix du produit est effectué par les clients eux-mêmes, nous n'avons que peu d'influence à cet égard et excluons donc ces émissions liées au produit (Product Lifecycle Emissions) de notre calcul CCF.

Cela semble très complexe et demande beaucoup de travail...

C'était et c'est toujours le cas. Mais nous voulons juste nous assurer que nous faisons tout bien ici et que nos mesures ont un sens.

Et comment CHG-MERIDIAN compte-t-il devenir neutre sur le plan climatique ?

La devise est la suivante : éviter en premier lieu, puis réduire et enfin compenser. Nous avons opté pour un "démarrage rapide" et voulons atteindre la neutralité climatique dans un premier temps en versant des paiements compensatoires à des projets de protection du climat certifiés par des normes internationales reconnues. Nous avons déjà acquis de l'expérience dans ce domaine avec notre produit carbonZER0 et nous disposons d'un partenaire international solide à nos côtés. À moyen terme, j'envisage que nous compensions également notre empreinte carbone par le biais de projets de compensation régionaux ou peut-être même de notre propre CHG-MERIDIAN.

Mais en parallèle, nous souhaitons également initier dès maintenant des mesures de réduction afin de diminuer petit à petit nos émissions réelles et, au mieux, de les éviter à long terme. Cependant, il restera toujours quelques émissions inévitables, que nous devrons alors compenser.

CHG-MERIDIAN - carbon neutral company

Ce ne sera certainement pas facile, car nous n'allons pas simplement éteindre les lumières ou annuler tous les voyages d'affaires...

Exactement,... [rires]... Le diable se cache vraiment dans les détails ici. C'est pourquoi il est important pour moi de tout présenter de manière transparente et de le souligner très clairement : C'est un processus continu auquel chacun d'entre nous, dans l'entreprise et dans notre environnement, peut contribuer.

Merci beaucoup pour cet entretien, M. Steybe.

 

en savoir plus !