Présentation générale du système de refinancement

Pour CHG-MERIDIAN, le refinancement n'est pas un but en soi, mais il nous sert à financer notre cœur de métier. Dans ce cadre, nous accordons une priorité absolue à l'innovation, au rationalisme et à la répartition des risques.

Les directives relatives au système de refinancement de CHG-MERIDIAN découlent de notre cœur de métier : d'une part, proposer des prestations de consulting et de suivi des clients via notre centre de technologie et de services, d'autre part, garantir la mise à disposition de terminaux, d'équipements technologiques, de serveurs ou de logiciels à des taux fixes contre des versements réguliers. Le premier pan de notre activité est peu parlant en termes de financement. En revanche, dans le cadre du second, il s'agit de refinancer un grand nombre de contrats de crédit-bail dans les délais et à des conditions compétitives.

Le défi à relever : faire en sorte que le volume des nouveaux investissements enregistré sur une année soit refinancé, même s'il s'élève à un milliard d'euros.

Le groupe CHG-MERIDIAN dispose d'au moins 70 banques partenaires pour la mise en œuvre des instruments de financement décrits ci-après. A elle seule, la société CHG-MERIDIAN AG en a plus de 25 (chiffres 2014). Cette large diversification – nos dix principaux partenaires de financement représentent environ la moitié du volume des investissements – a fait ses preuves en particulier après la crise financière de 2008 et favorise l'attrait de CHG-MERIDIAN en tant que preneur de crédit. Ces relations de partenariat au long cours, qui durent souvent depuis plusieurs décennies, reposent notamment sur une documentation détaillée et une gestion proactive des données nécessaires à l'évaluation des risques.
 

La diversité des banques avec lesquelles CHG-MERIDIAN collabore atteste de sa volonté d'autonomie financière. Nous acceptons de travailler avec tout institut sur demande, y compris avec la banque de domiciliation du client. A défaut, il convient de trouver la meilleure offre possible pour le client.

Que ce soit au niveau du groupe ou de CHG-MERIDIAN AG, le capital nécessaire au financement de nos principales activités provient de trois sources distinctes. La part de chaque source de financement varie en fonction de l'orientation stratégique ou de la situation du marché:
Financement sans recours (financement au forfait)
Prêts (lignes de crédit bancaire bilatéral, prêts syndiqués et crédits semi-obligataires)
Cash-flow libre (autofinancement)

Compte tenu de la grande diversification des banques et des instruments utilisés, le modèle de refinancement de CHG-MERIDIAN repose sur une assise solide. Le fait que le financement soit assuré y compris en temps de crise a notamment permis de montrer que l'interaction entre un modèle d'activité axé sur l'économie réelle et un système de refinancement conservateur est un garant de sécurité et de rendements solides pour toutes les parties prenantes.

Le principe de fonctionnement des instruments de financement externe selon CHG-MERIDIAN AG.
 

  • La cession de créances sans recours, également appelée financement au forfait, reste l'une des principales sources de refinancement des sociétés de crédit-bail. CHG-MERIDIAN ne fait pas exception. Près de 65 pour cent du volume des investissements sont couverts par cette source de refinancement. En règle générale, une banque intervient dans chaque projet.

  • CHG-MERIDIAN a recours à deux types de prêts, dans le cadre desquels les créances vis-à-vis des clients servent de garantie sans être cédées à la banque qui finance le projet : des lignes de crédit accordées par les banques et des prêts syndiqués (depuis 2010). Depuis 2013, CHG-MERIDIAN propose également des crédits semi-obligataires classiques sans garantie.

    Les lignes de crédit bancaire bilatéral ne sont jamais totalement épuisées. Elles servent de réserve tampon pour le volume déterminé par le client. Cette réserve est utilisée selon les besoins et sous certaines conditions. En 2013, CHG-MERIDIAN AG a placé son premier crédit semi-obligataire via la Hypo Landesbank Vorarlberg , pour un montant de 50 millions d'euros. Compte tenu de la forte demande de ces titres, qui ne peuvent être acquis que par des investisseurs institutionnels, CHG-MERIDIAN entend développer cette forme de financement en continu au cours des années à venir.

    Depuis 2010, des prêts syndiqués sont également proposés. A un groupe de contrats de crédit-bail correspond un ensemble de crédits d'une valeur de 30 à 90 millions d'euros. Ces crédits sont coordonnés par des banques centrales publiques et des banques coopératives. Ils sont accordés par des caisses d'épargne et des banques coopératives. Cette forme de prêt est la conséquence directe des dépôts excédentaires enregistrés pendant la crise financière par les banques coopératives et publiques. Il faut désormais de nouvelles possibilités de placement sûres pour les nombreuses liquidités excédentaires. CHG-MERIDIAN regroupe de nombreux contrats de crédit-bail individuels conclus avec des PME. Ces groupes de contrats sont ensuite refinancés via un prêt syndiqué coordonné par une banque centrale. Grâce à la congruence des échéances, ajustées aux différents contrats de crédit-bail, et à la possibilité d'aliéner les équipements informatiques financés par les crédits en cas d'insolvabilité, les prêts syndiqués attirent également de petites banques coopératives et publiques, qui sont contraintes à une politique prudente en matière de placements de capitaux.