SEARCH
REGION: FRANCE
La crise des semi-conducteurs

Une nouvelle ère centrée sur l’économie circulaire.

La crise sanitaire a profondément marqué les esprits. Elle a également eu des conséquences sur notre façon de travailler avec l’adoption pérenne du télétravail pour bon nombre d’entreprises, notamment par la mise en place de chartes de télétravail. Les relations entre collaborateurs ont été amené à évoluer à travers la mise en place de réunions virtuelles, d’utilisation d’outils collaboratifs…

La pandémie a inévitablement ouvert la voie vers une approche innovante de consommation des ressources IT. En effet, elle a développé une nouvelle manière de travailler plus durable. Chaque entreprise, et par extension chaque collaborateur, est amené à faire preuve d’agilité dans ce modèle hybride auquel de plus en plus adhèrent.

Toutefois, lors de la mise en place généralisée du télétravail au plus fort de la crise, la demande s’est avérée plus forte que l’offre. Les fonderies n’ont pas été capables de produire et d’acheminer les semi-conducteurs réclamés par les entreprises dans les délais attendus. Ils sont pourtant essentiels à la fabrication des appareils électroniques (ordinateurs portables, smartphones…). Désignées comme plaques ultrafines que l’on vient superposer les unes sur les autres, ces matériaux tirent leur nom du fait qu’ils sont conducteurs de courant électrique en fonction de leur composition et du processus de fabrication utilisé.

La crise autour des semi-conducteurs n’est pas uniquement imputable à la demande des entreprises. Elle est aussi due à la demande de puces électroniques lors du déploiement de la 5G et à l’engouement pour les objets connectés. Celles-ci constituent des exigences supplémentaires qui ont pris en étau les producteurs de ces précieuses ressources. Des retards de production sont à déplorer et un retour à la normale n’est pas attendu avant 2023.

Malgré cette situation, il important de mettre en avant que des solutions existent. Cette crise n’est pas une fatalité, bien au contraire : l’économie circulaire constitue un levier pour avancer, optimiser les ressources en prenant en compte celles déjà existantes. Cela a conduit à une prise de conscience globale des acteurs utilisant des semi-conducteurs. Sur un plan personnel, beaucoup ont recours à la seconde main pour leurs équipements, ce qui laisse présager que le monde professionnel suivra cette tendance de plus en plus normalisée. Au sein de CHG-Meridian, la prise en compte des enjeux du développement durable a toujours fait partie de notre ADN. Une nouvelle ère semble se dessiner. Celle-ci est centrée autour d’un nouveau modèle : celui de l’économie circulaire, qui a le rôle de relai. Ce système est basé sur la préservation des ressources et la régulation de notre empreinte carbone.  

EN SAVOIR PLUS

ÉCONOMIE CIRCULAIRE ET PROTECTION DU CLIMAT

En termes de concept de cycle de vie, CHG-MERIDIAN s’appuie sur la remise en état et la réutilisation des produits afin de prolonger leur durée d’usage. Nous nous considérons comme un acteur de l’économie circulaire, et à ce titre nous contribuons à préserver les ressources et à atténuer le changement climatique grâce à notre modèle économique.

L'EFFICACITÉ DANS LE CYCLE DE VIE DE LA TECHNOLOGIE

Les départements informatiques sont confrontés à de nombreux enjeux : des exigences nouvelles, des évolutions technologies, des actifs à plus forte obsolescence... Une gestion du portefeuille informatique à multiples challenges.  

EN SAVOIR PLUS 
LE TRAVAIL À DISTANCE EST LA NOUVELLE NORME

De nombreux services informatiques ont été pris au dépourvu à la mi-mars, lors de la généralisation obligatoire du télétravail sur l’entièreté des entreprises.
Depuis, il est devenu évident qu'il ne s'agit pas d'un changement temporaire, mais du début d'un travail le plus long terme – avec une fort aspect technologique

 

EN SAVOIR PLUS